Festival BACH de lausanne
Baroque Academy

Biographie des artistes

 

Christophe Rousset

 

Fondateur de l’ensemble Les Talens Lyriques et claveciniste internationalement reconnu, Christophe Rousset est un musicien et chef d’orchestre inspiré par sa passion pour l’opéra et la redécouverte du patrimoine musical européen.

 

L’étude du clavecin à la Schola Cantorum de Paris avec Huguette Dreyfus, puis au Conservatoire Royal de la Haye avec Bob van Asperen (il remporte à 22 ans le prestigieux 1er Prix du 7e concours de clavecin de Bruges), suivie de la création de son propre ensemble, Les Talens Lyriques, en 1991, permettent à Christophe Rousset d’appréhender parfaitement la richesse et la diversité des répertoires baroque, classique et préromantique.

 

Christophe Rousset est aujourd’hui invité à se produire avec Les Talens Lyriques dans toute l’Europe : Opéra National de Paris, Opéra Comique, Opéra National des Pays-Bas, Concertgebouw Amsterdam, Théâtre des Champs-Élysées, Philharmonie de Paris, Opéra de Lausanne, Teatro Real de Madrid, Theater an der Wien, Staatsoper de Vienne, Opéra Royal de Versailles, La Monnaie de Bruxelles, Wigmore Hall et Barbican Center de Londres, Bozar Bruxelles…ainsi que pour des tournées dans le monde entier au Mexique, Nouvelle-Zélande, Canada, USA etc.

 

Parallèlement, il poursuit une carrière active de claveciniste et de chambriste en se produisant et en enregistrant sur les plus beaux instruments historiques. Ses enregistrements des œuvres pour clavecin de Louis et François Couperin, Rameau, D’Anglebert, Royer, Duphly, Forqueray, Balbastre, Scarlatti et les divers enregistrements consacrés aux pièces de J. S. Bach (Partitas, Variations Goldberg, Concertos pour clavecin, Suites anglaises, Suites françaises, Klavierbüchlein, Clavier bien tempéré) sont considérés comme des références.

 

La dimension pédagogique revêt une importance capitale pour Christophe Rousset qui dirige et anime des masterclasses et académies : CNSMDP de Paris, Académie d’Ambronay, Fondation Royaumont, Opera Studio de Gand, OFJ Baroque, Junge Deutsche Philharmonie, Accademia Chigiana à Sienne, Amici della Musica à Florence, ou encore le Britten-Pears Orchestra. Il s’investit également avec énergie aux côtés des musiciens des Talens Lyriques dans l’initiation de jeunes collégiens de Paris et d’Île-de-France à la musique.

 

Christophe Rousset poursuit enfin une carrière de chef invité : Liceu de Barcelone, San Carlo de Naples, Scala de Milan, Opéra Royal de Wallonie, Royal Opera House de Londres, Orchestre national d’Espagne, Orchestre philharmonique de Hong Kong, l’Orchestre du Théâtre Royal de la Monnaie, the Orchestra of the Age of Enlightenment etc.

 

Il se consacre également à la recherche musicale et à l’écriture, à travers des éditions critiques et la publication de monographies consacrées à Rameau (2007, Actes Sud) et à François Couperin (2016, Actes Sud).

 

Son récent livre d’entretiens sur la musique réalisé par Camille de Rijck (2017, La Rue Musicale / Philharmonie de Paris) est paru sous le titre L’impression que l’instrument chante.

 

Christophe Rousset est Chevalier de La Légion d’Honneur, Commandeur des Arts et des Lettres et Chevalier de l’Ordre national du Mérite.

 

Les Talens Lyriques

 

L’Ensemble Les Talens Lyriques, qui tient son nom du sous-titre de l’opéra de Rameau, Les Fêtes d’Hébé(1739),  a été créé en 1991 par le claveciniste et chef d’orchestre Christophe Rousset.

 

Défendant un large répertoire lyrique et instrumental qui s’étend du premier Baroque au Romantisme naissant, Les Talens Lyriques s’attachent à éclairer les grands chefs-d’œuvre de l’histoire de la musique, à la lumière d’œuvres plus rares ou inédites, véritables chaînons manquants du patrimoine musical européen. Ce travail musicologique et éditorial est une priorité de l’Ensemble et contribue à sa notoriété.

 

Les Talens Lyriques voyagent de Monteverdi(L’Incoronazione di Poppea, Il Ritorno d’Ulisse in patria, L’Orfeo),Cavalli(La Didone, La Calisto), Landi(La Morte d’Orfeo), à Hændel(Scipione, Riccardo Primo, Rinaldo, Admeto, Giulio Cesare, Serse, Arianna in Creta, Tamerlano, Ariodante, Semele, Alcina, Agrippina) en passant par Lully(Persée, Roland, Bellérophon, Phaéton, Amadis, Armide, Alceste), Desmarest(Vénus et Adonis), Mondonville(Les Fêtes de Paphos), Cimarosa(Il Mercato di Malmantile, Il Matrimonio segreto), Traetta(Antigona, Ippolito ed Aricia), Jommelli(Armida abbandonata), Martin y Soler(La Capricciosa corretta, Il Tutore burlato), Mozart(Mitridate, Die Entführung aus dem Serail, Così fan tutte, Die Zauberflöte), Salieri(La Grotta di Trofonio, Les Danaïdes, Les Horaces, Tarare), Rameau(Zoroastre, Castor et Pollux, Les Indes galantes, Platée, Pygmalion), Gluck(Bauci e Filemone, Alceste), Beethovenet enfin Cherubini(Médée), García(Il Califfo di Bagdad), Berlioz, Massenet, Gounod(Faust) ou Saint-Saëns.

 

La recréation de ces œuvres va de pair avec une collaboration étroite avec des metteurs en scène ou chorégraphes tels que Pierre Audi, Jean-Marie Villégier, David McVicar, Eric Vigner, Ludovic Lagarde, Mariame Clément, Jean-Pierre Vincent, Macha Makeïeff, Laura Scozzi, Natalie van Parys, Marcial di Fonzo Bo, Claus Guth, Robert Carsen, David Hermann, Christof Loy, Jetske Mijnssen, Alban Richard ou David Lescot.

 

Outre le répertoire lyrique, l’Ensemble explore d’autres genres musicaux tels que le Madrigal, la Cantate, l’Air de cour, la Symphonie et l’immensité du répertoire sacré (Messe, Motet, Oratorio, Leçons de Ténèbres…). De saison en saison, Les Talens Lyriques sont ainsi amenés à se produire dans le monde entier, dans des effectifs variant de quelques musiciens à plus d’une soixantaine d’interprètes de toutes générations.

 

En 2019-2020, Les Talens Lyriques célèbrent l’Europe musicale en présentant une saison autour du thème des « Nations ». De la musique française, avec Jean-Baptiste Lully(Isis) ou François Couperin(les Nations), en passant par l’Italie avec Monteverdi(l’Incoronazione di Poppea) et des inédits (programme « Les Larmes de la Vierge”), ou bien encore l’Allemagne défendue par Bach père et fils(programme Magnificat), sans oublier la figure universelle d’Haendel le voyageur (Agrippina, GiulioCesare, Ariodante, Saül)… C’est autant d’esthétiques différentes qui seront présentées au public, esthétiques tournées vers un certain humanisme, Christophe Rousset se rapprochant de la philosophie des Lumières de « l’homme éclairé ». Cette idée des «Nations » se traduira également par la diversité des territoires que nous visiterons, du Staatsoper de Vienne au Théâtre des Champs Elysées et du Châtelet à Paris, en passant par Bogota en Colombie, le BachFest Leipzig, l’Opéra Royal de Versailles, le Festival de Beaune ou le Theater an der Wien…, autant de lieux de fidélité ou de découverte.

 

La riche discographie des Talens Lyriques comprend aujourd’hui une soixantaine de références, enregistrées chez Erato, Fnac Music, Auvidis, Decca, Naïve, Ambroisie, Virgin Classics, Ediciones Singulares (PBZ) , Outhere, et Aparté. L’Ensemble a également réalisé la célèbre bande-son du film de Gérard Corbiau, Farinelli (1994), vendue à plus d’un million d’exemplaires.

Cette saison, l’Ensemble conclut notamment le cycle des opéras de Salieri en français avec la parution de Tarareen juin 2019 (Aparté).

Sont prévues également les sorties de Faustde Gounod (PBZ), d’Isisde Lully (Aparté), de Betulia Liberata(Aparté) et du Stabat Materde Pergolesi (Outhere).

 

Depuis 2007, l’Ensemble s’emploie à initier des élèves à la musique, à travers un programme d’actions artistiques ambitieuses et d’initiatives pédagogiques innovantes. Ils sont en résidence dans des établissements scolaires à Paris et en Île-de-France, où ils ont créé notamment une classe orchestre et un petit chœur des Talens. Les 3 applis pédagogiques t@lenschool, téléchargeables gratuitement, suscitent beaucoup d’engouement et ont remporté de nombreux prix français et internationaux.

 

Ambroisine Bré

 

Ambroisine Bré, mezzo-soprano, commence très tôt sa formation musicale dans une classe maîtrisienne avant d’intégrer la filière pour jeunes chanteurs professionnels du CRR de Paris. En 2013, elle intègre la classe d’Yves Sotin au CNSM de Paris. Lauréate de plusieurs concours Lyriques, elle remporte en 2017, quatre prix lors des « Mozart de l’Opéra » au TCE puis remporte, avec sa pianiste Qiaochu Li, le Grand Prix Duo Chant/Piano du Concours International Nadia et Lili Boulanger 2017. La carrière d’Ambroisine prend son essor sur plusieurs grandes scènes Européennes. Elle chante notamment le rôle de Sesto dans La Clemenza di Tito à Prague (dir.Marc Minkowski). L’été dernier, elle participe au Festival de Radio France (programme de mélodies françaises) et au Festival de Menton (Actéon de Charpentier et Didon et Enée de Purcell) avec les Talens Lyriques (dir. Christophe Rousset).

 

Dernièrement, on a pu l’entendre dans la Tentation de l’Italie (Le Berger Fidèle (Rameau) et La Morte di Lucrezia (Montéclair)) avec les Talens Lyriques à la Philharmonie du Luxembourg et au Staatsoper de Berlin. Février dernier, elle incarne Annio dans La Clemenza di Tito a l’Atelier Lyrique de Tourcoing (dir.Emmanuel Olivier)

Ambroisine est Révélation Classique de l’Adami 2017, lauréate de la Fondation Royaumont et est nommée dans la catégorie des Révélations des Victoires de la Musique Classique 2019.

 

Parmi ses projets futurs, citons ses débuts à l’Opéra de Lille comme deuxième Dame dans Die Zauberflöte (mett.en sc. Roméo Castelluci, dir. Eivind Gullberg Jensen) avril-Mai 2019; Les rôles d’Iris, Syrinx et Calliope dans Isis de Lully (dir. Christophe Rousset); un récital de mélodie française avec le Quatuor Hanson au Festival de Pâques de Deauville. Le Magnificat de Bach avec Les Talens Lyriques (dir.Christophe Rousset). Citons également la sortie d’un enregistrement de la Grande Messe en Ut de Mozart avec Les Musiciens du Louvre (dir.Marc Minkowski) en Août prochain sous le label PentaTone.

 

Nick Pritchard

 

Nick Pritchard read music as a choral scholar at New College, Oxford and studied at the Royal College of Music International Opera School. A renowned performer of early music, he was awarded the London Bach Society Singer’s Prize in 2013 and was recently appointed as both a Samling Artist and a member of the Orchestra of the Age of Enlightenment’s ‘Rising Stars’ scheme. In 2017, he won the Whatsonstage Opera Poll award for Breakthrough Artist in UK Opera.

 

Opera highlights include Lysander A Midsummer Night’s Dreamunder Ryan Wigglesworth as part of the Aldeburgh Festival’s 70thanniversary, Amphinomus Il ritorno d’Ulissein patria under Christian Curnyn for the Royal Opera House, Covent Garden, PrologueThe Turn of the Screwat Opera Holland Park, Henry Crawford Mansfield Parkunder David Parry for The Grange Festival, Acis Acis and Galatea under Laurence Cummings as part of the London Handel Festival and for Handel House with La Nuova Musica, John/Angel 3 Written on Skin with Melos Sinfonia under Oliver Zeffman, and Telemaco The Return of Ulyssesand Mercurio La Calisto, both for English Touring Opera.

 

Recent and future engagements include Ferrando Cosi fan tutti for both the Opéra national du Rhin in Strasbourg and Nevill Holt Opera, Tamino Die Zauberflötefor Irish National Opera, Purcell’s The Indian Queen for the Opéra de Lille under Emmanuelle Haïm, Damon Acis and Galatea with Early Opera Company, Il Tempo Il Trionfo del Tempo e del Disinganno with Concerto Köln, the title role in Handel’s Venceslao with Opera Settecento, Bach’s Easter Oratorio with the BBC National Orchestra of Wales, Handel’s Messiah with the Nieuwe Philharmonie, the Royal Philharmonic Orchestra at the Royal Albert Hall and the London Festival of Baroque Music, Bach’s B Minor MassThe English Concert under Harry Bicket, Bach Cantatas with Les Violons du Roy under Jonathan Cohen, Handel’s Jephtha with Trigonale Festival der Alten Musik in Austria, Bach’s St Matthew Passion with the OAE as part of the Valletta International Baroque Festival, and Bach’s St John Passion with the Saint Paul Chamber Orchestra, the BBC National Orchestra of Wales under John Butt, the Instruments of Time and Truth, and with Polyphony and the OAE under Stephen Layton (Evangelist).

 

Halvor F. Melien

 

he Norwegian baritone Halvor F. Melien studied at the State Academy of Music in Oslo. He has quickly established himself as one of Norway’s foremost singers, also appearing extensively throughout Europe.

 

He has worked with conductors such as Paul Agnew, Oleg Caetani, Alfredo Bernardini, Fabio Biondi, Alessandro De Marchi, John Helmer Fiore, Antonino Fogliani, Simon Gaudenz,TõnuKaljuste, Nicholas Kraemer, Andrew Lawrence-King, Steven Levine, Andrew Parrott, Vasily Petrenko, Christophe Rousset, Christophe Schoener, Peter Schreier, Andreas Spering, Christoph Spering, Philipp von Steinaecker and Alexander Vedernikov,

 

He is a much sought-after concert singer. His vast repertoire includes oratorios, masses, cantatas and song cycles by Bach, Barber, Brahms, Bruckner, Buxtehude, Charpentier,Duruflé, Fauré, A. Gabrieli, G. Gabrieli, Handel, Haydn, Mahler, Mendelssohn, Mozart, Schubert, Schütz, Stravinsky and Telemann. He is one of Scandinavia’s leading interpreters of contemporary music, also having participated in and recorded several world-premiers.

 

His opera-roles include Papagenoin DIE ZAUBERFLÖTE, Steward / Sergeant/ Sentryin LADY MACBETH OF MTSENSK, Salieriin Rimsky-Korsakov’s MOZART AND SALIERI, Leporelloand Masettoin DON GIOVANNI,Moralèsin CARMEN, Giovein II RITORNO D’ULISSE, A MandarininTURANDOT, Schaunard and MarcelloinLA BOHÈME, Peterin HÄNSEL UND GRETEL and Aeneasin DIDO AND AENEAS.

 

Hannah Morrison

 

D’origine islando-écossaise, le soprano Hannah Morrison a fait des études de chant et de piano au Conservatoire de Maastricht ; elle a terminé sa formation à l’École supérieure de Musique de Cologne avant d’obtenir un « Master in Music in Performance » à la Guildhall School of Music and Drama de Londres.

 

Ses tournées de concerts l’ont conduite à travers l’Europe, en Amérique du Nord et au Japon. Elle s’est produite entre autres sous la direction de Sir John Eliot Gardiner, Masaaki Suzuki, Philippe Herreweghe, Paul Agnew, Herbert Blomstedt, Václav Luks et Peter Dijkstra. Avec des ensembles, orchestres et chœurs tels que l’Orchestre du Gewandhaus de Leipzig, les Boston Symphony Orchestra, English Baroque Soloists, Bach Collegium Japan, Collegium Vocale de Gand, Ricercar Consort, Bʼ Rock, Académie de Musique Ancienne et Tafelmusik Baroque Orchestra, elle s’est présentée dans des salles comme la Philharmonie de Paris, le Royal Albert Hall de Londres, le Wigmore Hall, le Musikverein de Vienne, et le NHK Tokio ainsi que dans de grands festivals comme le Tanglewood Festival (USA), le Utrecht Oude Muziek Festival et le Bachfest de Leipzig.

 

Le vaste répertoire d’Hannah Morrison s’étend de la Renaissance et le Baroque avec des œuvres de Monteverdi et Gesualdo, de nombreuses compositions de Bach, Buxtehude, Purcell et Haendel, telles que Dido and Aeneas, The Fairy Queen, Jephtha, Israel in Egypt et Joshua, jusqu’à l’époque classique avec des œuvres comme La Création et Les Saisons de Haydn, la Messe en ut mineur et le Requiem de W. A. Mozart, Paulus de Mendelssohn et Le Paradis et la Péri de Schumann.

 

Parallèlement à sa carrière de concertiste, elle se consacre avec passion au lied.

 

Hannah Morrison vit à Cologne avec sa famille.

 

Margot Oitzinger

 

Née à Graz en Autriche, Margot Oitzinger a étudié le chant à la faculté de musique de l‘université de sa ville natale où elle a obtenu son diplôme avec mention. Déjà pendant ses études, elle a souhaité se specialiser dans la musique ancienne. Elle a donc suivi les classes de maître et les séminaires d‘Emma Kirkby, Peter Kooij et Jill Feldman.

Margot Oitzinger est très demandée, aussi bien en tant que soliste lors de concerts que comme chanteuse d‘opéra, de la Renaissance à la période préclassique.

Les parties choristes des œuvres polyphoniques ou du début de la période baroque font également partie de son répertoire („Solistes du Collegium Vocale Gent“ sous la direction de Philippe Herreweghe, „Abendmusiken in der Predigerkirche“ sous la baguette de Jörg-Andreas Bötticher, „sette voci“ sous la directoin de Peter Kooij, etc.), de même que les œuvres des maîtres du baroque en qualité de soliste.

 

Margot Oitzinger chante dans les plus grands lieux de concert, comme le Musikverein de Vienne, le Concertgebouw d‘Amsterdam, le Palau de la musica de Barcelone, le Suntory Hall de Tokyo, l‘Arsenal de Metz, le Prinzregententheater de Munich, la Thomaskirche de Leipzg, l‘Église Saint-Roch de Paris, le Muziekcentrum d‘Utrecht, la Frauenkirch de Dresde, l‘Alte Oper de Francfort sous la dirction de chefs prestigieux comme Philippe Herreweghe, Jordi Savall, Masaaki Suzuki, John Butt, Andrea Marcon, Michi Gaigg, Lorenzo Ghielmi, Christoph Prégardien, Konrad Junghänel ou Rudolf Lutz. Et sous la directoin de ce dernier qu‘elle participe à l‘enregistrement intégral sur DVD des œuvres vocales de Jean-Sébastian Bach.

 

De plus, elle a enregistré de nombreux CD (oratorios, opéras, œuvres pour chœur) pour les lables Harmonia Mundi, Phi, cpo, etc. Un CD avec des airs de Mendelssohn sous la direction de Michi Gaigg vient tout juste de paraître. Par ailleurs, pour clôturer une tournée de succès, un enregistrement de l‘oratorio de Haydn „Les sept dernières paroles de notre Sauveur en croix“ est prévu avec le quatuor à cordes de la violoniste Janine Jansen.

En février 2019, on a pu l‘écouter dans une production scénique du „Retour d‘Ulisse dans sa patrie“ de Monteverdi, au Théâtre Massimo de Palerme. En 2020, elle interprétera la Passion selon saint Matthieu au cours d‘une tournée avec l‘Orchestre du XVIIIe siècle.

www.oitzinger.com

 

Vienna Chamber Choir

 

The Vienna Chamber Choir is a specialist in creating unique moments of musicality

Since its founding in 1947, the Vienna Chamber Choir has developed into a trend-setting international ensemble for the modern interpretation of choral music. It occupies a place on the Austrian cultural scene and at a range of important European festivals that would otherwise be difficult to fill.

Known for their amicable style of working together, the members of the choir are always ready to accept new challenges in their effort to provide high-quality performances noted for musical precision and perfection. This is evidenced by a large number of CD productions in recent years, several of them for the famous choral music publishers Helbling and Carus. They include A cappella music around 1900, 2016; O Crux,2014; Newborn Jesus,2013; Lux Caelestis,2011; Klangfarben,2008; VolksLiedKunst,2005 and many others. The choir is also frequently invited to take part in renowned festivals and choral competitions.

The Vienna Chamber Choir is a regular partner of the Haydn Festival in Eisenstadt, Wien Modern, Neue Oper Wien, Bruckner Festival in Linz, Beethoven Festival in Bonn, Liszt Festival in Raiding and Styriarte.

The Choir works together with Adam Fischer (Austro-Hungarian Haydn Philharmonic, Danish National Chamber Orchestra); Rubén Dubrovsky (Bach Consort Vienna), Michaela Gaigg (L’Orfeo Barockorchester), Martin Haselböck (Vienna Akademie), Stefan Vladar (Wiener Chamberorchestra) and Cornelius Meister (Vienna Radio Symphony Orchestra).

The principal focus of the choir is on the interpretation of contemporary works and demanding a cappella music of all periods. In addition to traditional works, the ensemble also seeks to broaden its repertoire with experimental music and performance art. In short, this is an ensemble that successfully combines the traditional and the modern.

 

Michael Grohotolsky

 

Born in Vienna, Michael Grohotolsky began his musical career as alto soloist with the Vienna Boys’ Choir. He studied music education and vocal pedagogy and since 2006 has been a lecturer in conducting and the direction of vocal and instrumental ensembles at the University for Music and the Performing Arts in Vienna.

Since 2007 Michael Grohotolsky has been artistic director of the Vienna Chambe Choir. From 2000 to 2007 he was director of the Chorus Viennensis, the male choir composed of former members of the Vienna Boys’ Choir. Since 2001 he has been choirmaster of the Neue Oper Wien and since 2009 the artistic director of the Vienna Youth Choir as well as the choir of the Choral School at the Vienna University of Music and the Performing Arts.

In addition to his activity as conductor and choirmaster he is also in demand as a guest lecturer, workshop leader and member of the jury at a variety of choral competitions in Austria and abroad. In 2003 he was awarded the Erwin Ortner Fund’s Promotional Prize for Young Choral Directors

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir une expérience optimale de navigation. En continuant de visiter ce site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies.

J’ai comprisEn savoir plus