Festival BACH de lausanne
Baroque Academy
1 - Fahmi ALqhai Fahmi Alqhai
2Fahmi Alqhai by Javier Diaz de Luna 2015 016 Fahmi Alqhai
3 - Fahmi-Alqhai-continúa-su-gira-internacional Fahmi Alqhai
4RAMI ALQHAI 2 by Oscar Romero Rami Alqhai
5Rami Alqhai by Lindsey Bahia Rami Alqhai
6Carles Blanch 2 Carles Blanch
7Carles Blanch by Marti Artalejo Carles Blanch
3- Accademia del Piacere Accademia del Piacere
21064-DB-167St-Laurent Église Saint-Laurent

concert 6

jeudi 23 novembre, Église Saint-Laurent, 20h

Accademia del Piacere

Fahmi Alqhai viole de gambe
Rami Alqhai viole de gambe
Carles Blanch guitare baroque

 

« Splendeurs d’Espagne »

Musique espagnole des XVIe et XVIIe siècles

 

 

La Spagna
Anónimo-Heinrich Isaac (1450-1517) & Fahmi Alqhai (*1976)
Tiento I– La Dama le demanda
Antonio de Cabezón (1510-1566)
O felici occhi miei
Diferencias sobre el Passamezzo antico y moderno
Improvisación sobre Diego Ortiz (1510-1570)
Glosa sobre Mille Regretz de Josquin
Fahmi Alqhai
El canto del Caballero
Antonio de Cabezón (1510-1566)
Guárdame las Vacas
Anonymous-Fahmi Alqhai
Marizápalos & Fandangos
Gaspar Sanz (1640-1710), Santiago de Murcia (1673-1739) & Fahmi Alqhai
Xácaras, Folías,
Fahmi Alqhai
Marionas y Canarios
Gaspar Sanz (1640-1710) & Fahmi Alqhai

 

 

Première invitation de l’Accademia del Piacere — « Plaisir », ce maître mot. Les projets innovants et la forte personnalité artistique de Fahmi Alqhai, son directeur artistique, ont fait de cet ensemble qui nous vient ce soir en trio, un véritable groupe d’avant-garde de la musique ancienne espagnole, et de la musique historique quelque chose de vivant et plein d’émotions. Au Siècle d’or et au baroque espagnols, l’Espagne attire fortement les regards car, sous les règnes de Charles Quint et de Philippe II, le pays connaît un épanouissement artistique durable, exceptionnel même. En musique, la présence déjà ancienne de musiciens flamands sur les terres hispaniques exerçait une profonde influence tout au long du xvie siècle chez les compositeurs locaux dont la production restera marquée par la densité du contrepoint. Le Tolédan Diego Ortiz est resté surtout connu pour son Traité des variations (1533) dans lequel il parle de l’exécution, de l’improvisation et de la variation (ou glose), notamment sur les instruments à archets. Antonio Cabezón, surnommé le « Bach espagnol », servit Philippe II, dans un style proche de la polyphonie vocale flamingante, tel celui de Josquin des Prés. Quant au compositeur flamand Heinrich Isaac, il a été au service de l’empereur Maximilien, grand-père de Charles Quint. Et c’est au guitariste Gaspar Sanz, né à Calanda, mort à Madrid, qu’on doit un des traités les plus importants du XVIIe siècle, pour un instrument qui exprime si parfaitement l’âme espagnole. DRZ

 

 

 

Concert enregistré par RTS Espace 2 et diffusé ultérieurement

© photos : Javier Diaz de Luna, Oscar Romero, Lindsey Bahia, Marti Artalejo

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir une expérience optimale de navigation. En continuant de visiter ce site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies. En savoir plus

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir une expérience optimale de navigation. En continuant de visiter ce site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies. En savoir plus