Festival BACH de lausanne
Baroque Academy
con-Rinaldo-Alessandrini-Napoli-2018-1024x681 Laura Pontecorvo Rinaldo Alessandrini
Laura-sola Laura Pontecorvo
Laura-Pontecorvo-foto-di-Robert-Khodadad-803x1024 Laura Pontecorvo
liegi 6 Rinaldo Alessandrini
Rinaldo_Alessandrini-2* Rinaldo Alessandrini

Concert 8

jeudi 28 novembre, Église Saint-Laurent, 20h

Laura Pontecorvo, flûte traversière
Rinaldo Alessandrini, clavecin

 

« Two for Bach »
     Duo 
de flûte traversière 
& 
clavecin
 obligé

 

Brève introduction par Jean-Marc Grob 

 

Johann Sebastian Bach        (1685 – 1750)Sonate en si, BWV 1030 (1736/37)                         pour flûte et clavecin                                                  Andante – Largo e dolce  Presto
J.S. BachSonate en ré, BWV 964 (1720)                               pour clavecin seul                                                         (original pour violon seul, BWV 1003)                             Adagio – Fuga allegro – Andante – Allegro

________________

 

J.S. BachPartita en la, BWV 1013 (1724)                               pour flûte seule                                                             Allemande– Courante – Sarabande – Bourrée             anglaise
J.S. BachSonate en Sol, BWV 1019 (1720)                           pour flûte & clavecin                                                     (original : violon et clavecin)                                         Allegro – Largo –Clavecin solo. Allegro – Adagio –     Allegro

 

C’est le même objet. Tourné légèrement, ce n’est déjà plus tout à fait le même. Question de regard, de vision, d’interprétation. La Sonate pour flûte et clavecin en si mineur refermait le concert de Dorothea Seel et Christoph Hammer, elle ouvre le Tout-Bach de Laura Pontecorvo et Rinaldo Alessandrini : la comparaison s’annonce autant fructueuse que passionnante. Si la Sonate en sol majeur convient parfaitement à la flûte, alors qu’elle est à l’origine destinée au violon (c’est la sixième des six Sonates pour violon et clavecin), il faut préciser que cette « interchangeabilité » s’inscrit dans une tradition de l’époque baroque où règne une certaine liberté. La Partita pour flûte seule est pleine de sensibilité expressive. Quant à la flamboyante Sonate en ré mineur pour le clavecin, elle n’est autre que la transcription magistrale de la 2ème Sonate pour violon seul. Ces deux œuvres sont d’authentiques merveilles, et l’Andante dans l’une comme dans l’autre version bouleverse tout autant.

 

 

Biographie des artistes

Commentaire personnel de l’artiste

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir une expérience optimale de navigation. En continuant de visiter ce site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies.

J’ai comprisEn savoir plus