Festival BACH de lausanne
Baroque Academy
Pierre Goy Pierre Goy

Concert 4

Jeudi 16 novembre, Salle Capitulaire de la Cathédrale, 20h

 

Pierre Goy, clavicorde

 

 

« Bach : De l’intimité au fantastique … »
Récital de clavicorde

 

 
J.S. Bach (1685-1750) :

 

Duetto en mi, BWV 802

Fantaisie en la, BWV 922

Duetto en Fa, BWV 803

Capriccio sopra la lontananza del suo fratello dilettissimo
en Si bémol
, BWV 992

Menuets tirés du Klavierbüchlein pour W. F. Bach

  • Menuet en Sol, BWV 841
  • Menuet en sol, BWV 842
  • Menuet en Sol, BWV 843

Fantaisie chromatique et fugue en ré, BWV 903

Duetto en Sol, BWV 804

Fantaisie sur un rondo en do, BWV 918

Air varié à la manière italienne en la, BWV 989

Fantaisie en do, BWV 906

Duetto en la, BWV 805

 

 

 
Sur le clavicorde, contrairement au clavecin, l’intensité et la durée du son peuvent être réglées directement par la pression du doigt sur la touche. D’où un legato, un cantabile et un effet de vibrato de pur régal. Fin musicien, Pierre Goy nous propose un voyage chez Bach riche et très varié. En fil rouge, les quatre merveilleux Duettos et leur contrepoint parfaitement achevé, où pas une note n’est de trop ou viendrait à manquer, attestent de la haute maturité de Bach. Œuvre de jeunesse, le Caprice sur le départ de son frère bien-aimé, en six mouvements, a été écrit à l’occasion du départ pour la Suède de Johann Jakob, le frère auquel Johann Sebastian était très lié, où il a été embauché comme hautboïste de la garde d’honneur de Charles XII. C’est la seule œuvre « à programme » que nous laisse Bach. Chaque mouvement est accompagné de commentaires précis sur ce que la musique illustre.