Festival BACH de lausanne
Baroque Academy
Concert 7 Catherine Leutenegger Sébastien Vonlanthen
Collegium-Musicum Collegium Musicum de Lausanne
Nuria-Rial-by-Merce-Rial-2 Nuria Rial
Javier-Robledano J. R. Cabrera
image_annette_markert_3 Annette Markert
Marina-L.-Paglieri-à-gauche_NB2 Marina L. Paglieri
Swantje-Hoffmann Swantje Hoffmann
gerlinde_saemann_a3 Gerlinde Saemann

Concert 7

Vendredi 22 novembre, Eglise St-Laurent, 20h

Discover a new face!

Collegium Musicum de Lausanne, solistes et orchestre
Sébastien Vonlanthen, direction, orgue positif et clavecin

  • Nuria Rial : Soprano (Pergolesi)
  • Javier Robledano Cabrera : Alto (Pergolesi)
  • Gerlinde Sämann : Soprano (Bach)
  • Annette Markert : Alto (Bach)
  • Swantje Hoffmann : Violon Solo I (Bach)
  • Marina L. Paglieri : Violon Solo II (Bach)

 

« Bach et Pergolesi »

 

G.B. Pergolesi (1710-1736)
Stabat Mater
__________

J.S. Bach (1685-1750)
Concerto pour deux violons et orchestre en ré min, BWV 1043
Vivace, Largo ma non tanto, Allegro
__________

J.S. Bach
Cantate « Tilge, Höchster meine Sünden »
, BWV 1083

 

 

Le passé a beaucoup d’avenir. Sortie de la plume de J.S. Bach après 1740, c’est en effet deux siècles plus tard, en 1946, que l’on découvre à la Staatsbibliothek de Berlin la cantate « Tilge, Höchster, meine Sünden ». Laquelle n’est autre que l’adaptation, sur les paroles du psaume 51, de la musique du célèbre « Stabat Mater » – un des traits de génie les plus poignants de Pergolèse – qui, lui, date de 1736 et fut l’oeuvre la plus publiée du XVIIIe siècle en Europe. Lacunaire à sa découverte, la partition de Bach ne sera complète qu’une fois retrouvées, en 1962, toujours dans la même bibliothèque et dans un lot de cahiers divers, toutes les parties instrumentales encore manquantes. Le chef-d’oeuvre italien avait donc un frère jumeau germanique! Sa mise en abîme est ici confiée à Sébastien Vonlanthen, l’un des espoirs de la jeune génération suisse des interprètes baroques, et au Collegium Musicum de Lausanne, fondé en 2013.