Festival BACH de lausanne
Baroque Academy
Concert-4-Guy-Vivien_22 Hugo-Reyne
Pierre-Hantai Pierre Hantai
Emmanuelle-Guigues Emmanuelle Guigues
Trio-HR-PH-EG-2-1

Concert 4

Vendredi 8 novembre, Eglise de Villamont, 20h

Hugo Reyne, flûte à bec
Emmanuelle Guigues, viole de gambe
Pierre Hantaï, clavecin

 

« Bach et Corelli »

 

J.S. Bach (1685-1750)
Suite en ré
, BWV 997
Prélude, Fugue, Sarabande, Gigue
pour flûte et basse continue

A. Corelli (1653-1713)
Sonate IV en Fa
, op. 5
Adagio, Allegro, Vivace, Adagio, Allegro
pour flûte et basse continue

J.S. Bach
2ème Suite anglaise en la
, BWV 807
Prélude
pour clavecin seul

J.S. Bach
Sonate en Fa
, BWV 1035
Adagio ma non tanto, Allegro, Siciliano, Allegro assai
pour flûte et basse continue

__________

A. Corelli
Sonate VII en sol
, op. 5
Preludio-Vivace, Corrente-Allegro, Sarabanda-Largo, Giga-Allegro
pour flûte et basse continue

J.S. Bach
Sonate II en Ré
, BWV 1028
Adagio, Allegro, Andante, Allegro
pour viole et clavecin

A. Corelli
Sonate XII Follia en sol

23 variations sur les Folies d’Espagne
Adagio-Allegro, Adagio-Vivace-Allegro-Andante-Allegro, Adagio-Allegro
pour flûte et basse continue

 

 

Trois solistes de haut vol, deux compositeurs en miroir, un programme au bonheur de la musique de chambre. Ces trois solistes mènent chacun une belle carrière internationale et discographique saluée par de nombreuses récompenses : Hugo Reyne, flûtiste mais aussi hautboïste, fondateur et chef de l’ensemble La Simphonie du Marais ; Emmanuelle Guigues, disciple de Jordi Savall, Paolo Pandolfo et Christophe Coin ; Pierre Hantaï, disciple de Gustav Leonhardt et fondateur du Concert Français. Quant aux deux compositeurs, si Bach et Corelli ne sont plus à présenter, disons simplement que sans l’Italie, Bach n’aurait pas été Bach. Et ajoutons que chaque publication nouvelle du Signor Arcangelo, qui passe pour être l’initiateur de la technique moderne du violon, était guettée avec impatience dans toute l’Europe. Ses oeuvres auront fait l’admiration de Bach, de Händel, de François Couperin pour ne citer qu’eux.