Festival BACH de lausanne
Baroque Academy
Vibraphone

Bach day 3

Mercredi 27 novembre, Eglise de Villamont, 17h

17h – Variations sur les Sonates et Partita
Thomas Dobler, vibraphone

18h – Concerto en fa pour clavier et orchestre à cordes
Grayson Masefield, accordéon
Ensemble de cordes, classe de la Haute Ecole de Musique, site de Sion

19h – Bach on Bass
Classes de basse et contrebasse de la Haute Ecole de Musique Jazz
Préparation: Jean-Pierre Schaller

Le détail du programme de chaque concert sera communiqué le jour même. La durée des concerts est de 45 minutes.

 

 

 

« Carte blanche » à la Haute Ecole de Musique
et à l’Ecole de Musique du Conservatoire de Lausanne

L’année dernière, l’HEMU faisait sa première apparition au Festival Bach, prenant un chemin détourné en proposant d’audacieuses « transcréations ». Nouvelle édition, mais envie renouvelée de prêter aux sons des vibraphones, saxophones, accordéons et autres… contrebasses et basses électriques (!) ces pages devenues universelles du Cantor de Leipzig…

J’aimerais m’attarder sur le concert invitant les vocalistes, la maîtrise, l’orchestre des jeunes du Conservatoire de Lausanne et des étudiants de la Haute Ecole de Musique pour l’interprétation de cantates de Bach.

Au sein de notre institution, nous en avons fait un événement et je me suis habitué à en parler souvent en ces termes, tant Il est vrai que permettre à un enfant d’accéder à de tels chefs d’œuvre, c’est lui donner une chance inouïe de grandir autrement. Sans jouer sur le registre nostalgique, n’existait-il pas d’ailleurs un temps où, dans l’école publique, on chantait encore Bach ?

Faire en sorte que ce répertoire inestimable reste entre les mains de tous et puisse être chanté par une communauté où enfants, adolescents, jeunes artistes professionnels partagent ces moments d’émotion, est aussi une mission du Conservatoire et de la Haute Ecole de Musique.

Cette mission, nous remercions le Festival Bach de nous aider à l’accomplir.

Hervé Klopfenstein
Directeur général Haute Ecole de Musique
et Conservatoire de Lausanne